CEDILL

Colloque CEDILL


TEXTE DE CADRAGE

Quand la didactique des langues étrangères s'est emparée du concept d'interculturalité dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, le succès de celui-ci s'est accru au point de devenir un des axes essentiels de toute pédagogie.
Les méthodologies actuelles envisagent toutes une décentration de l'apprenant par rapport à sa culture maternelle et une compréhension de l'Autre au détriment de la seule description et de la simple connaissance théorique de sa culture. Elles ont en commun de s'appuyer sur des sciences humaines auxquelles elles empruntent sans compter : la sociologie, la psychologie sociale, l'anthropologie, l'ethnographie de la communication et la linguistique.
Dans tous les cas, il existe un consensus sur le fait que ces approches ne peuvent être que systémiques en raison de la complexité des facteurs qui interviennent dans le processus conjoint d'enseignement/apprentissage, depuis les conditions d'enseignement jusqu'aux objectifs personnels des apprenants adultes ou les finalités éducatives inscrites dans les programmes de l'enseignement scolaire.
Le présent colloque vise à interroger la diversité des méthodologies interculturelles, tant sur le plan des fondements que des pratiques, en relation à la variabilité des contextes d'enseignement et d'apprentissage du FLE/S. Il s'agira donc d'examiner en quoi le cadre culturel de référence affecte la mise en place des dispositifs didactiques. Mais, au-delà de la spécificité de toute action en contexte, il s'agira aussi de rendre compte d'un savoir qui puisse être transféré à d'autres acteurs et à d'autres environnements. Le programme du colloque s'articulera autour de deux axes de recherche, un axe théorique et un axe empirique, envisagés sous le double aspect de l'enseignement (théories, méthodes, profils d'enseignants, stratégies d'enseignement, élaboration de matériel didactique) et de l'apprentissage (facteurs sociolinguistiques, profils d'apprenants, stratégies d'apprentissage, etc.). Il concernera plusieurs catégories de publics.

ORGANISATION DU COLLOQUE

Le colloque est organisé par la Cellule FLE et le Centre de recherche en didactique des langues et littératures romanes (CEDILL) du Département d'études romanes de l'Université catholique de Louvain, sous le patronage de l'ASDIFLE, qui organisera ses XXIIe Rencontres à ces mêmes dates (pour la première fois, en Belgique). Il se déroulera sur trois jours et prendra surtout la forme de symposiums, mais comportera aussi des conférences plénières, des communications réunies dans des ateliers thématiques et une table ronde.

Les communications
Des ateliers auront lieu en parallèle l'après-midi du jeudi 20 et le samedi matin. Les communications, regroupées par thèmes, se verront allouer 20 minutes pour l'exposé oral et 10 minutes pour les questions et la discussion.

Les symposiums
Plusieurs symposiums seront organisés en parallèle le vendredi 21. Le symposium se veut un lieu privilégié d'approfondissement et de débat entre des chercheurs qui travaillent sur une même problématique. Chaque discussion durera de 30 à 45 minutes. L'organisation des symposiums (préparation, animation et suivi) sera placée sous la responsabilité d'un coordinateur. Chaque participant s'engagera à rédiger un texte, à le transmettre un mois et demi avant la tenue du colloque, à lire les textes des autres intervenants (8 environ), à prendre part à la discussion lors du symposium et à rédiger un texte final à remettre pour publication dans les délais demandés. Cette formule permet de centrer d'emblée le travail des journées sur la discussion : les intervenants n'auront plus à exposer leur travail, mais à répondre aux questions que leur posera le discutant. Celui-ci introduira la séance pendant cinq minutes en pointant les questions qui se dégagent de la communication pour laquelle il a été désigné. Les autres participants ayant eu le loisir de lire les textes avant le colloque pourront également intervenir. Chaque intervenant sera appelé à jouer le rôle de discutant pour un autre texte que le sien.

Une table ronde
Le samedi, une table ronde d'une heure et demie réunira les coordinateurs de chaque symposium.

Thématiques
Les thématiques des symposiums et des ateliers sont déterminées par les contextes d'application des approches interculturelles. Elles touchent aux fondements théoriques et aux pratiques interculturelles dans :
les enseignements primaire et secondaire des pays non francophones,
les lycées bilingues,
les classes à forte présence de jeunes issus de l'immigration,
les classes de primo-arrivants des pays francophones,
les cours d'alphabétisation,
les cours de français sur objectifs spécifiques,
l'enseignement supérieur et universitaire,
la formation initiale et continue des enseignants,
la préparation des élèves et des étudiants aux échanges scolaires (particulièrement dans le cadre européen),
le contexte de la mondialisation.
Dans chacun de ces contextes, les interventions peuvent porter sur les points suivants :
la lecture-écriture,
le développement des compétences orales,
la littérature,
la civilisation,
les variétés de français,
les matières non linguistiques (histoire, géographie, mathématique, sciences),
les représentations culturelles,
l'utilisation des médias (presse, TV),
le défi numérique, l'internet,
l'évaluation.

----------------------------------------------------------------------

Appel à communications

Les participants peuvent s'inscrire individuellement ou en groupe dans un des symposiums ou ateliers précités. Néanmoins, les membres du Comité scientifique se réservent le droit de proposer des modifications dans la programmation de ceux-ci.
La sélection des communications se fera d'après les critères suivants :
le lien avec la thématique,
l'explicitation du cadre théorique et de la problématique,
l'explicitation de la méthodologie,
l'analyse des résultats obtenus ou du moins un aperçu des résultats escomptés,
l'originalité de la communication (qui ne devra pas avoir été présentée ailleurs).
Les résumés des communications sont à rédiger en police Times 12, interligne simple, au format RTF. Une 1ère page mentionne le(s) nom (s) de(s) (l') auteur(s), le nom de son (leur) département et laboratoire ou centre de recherche, les adresses institutionnelles et les courriels, ainsi qu'un numéro de téléphone. Une 2e page comporte le titre et le texte de la proposition (entre 500 et 600 mots maximum).
L'ensemble doit parvenir EXCLUSIVEMENT PAR COURRIEL à l'adresse suivante : geron@rom.ucl.ac.be au plus tard le 30 mai 2004. C'est le 15 septembre 2004 au plus tard que les auteurs sauront si leur intervention est acceptée et dans quel cadre elle sera présentée. Si celle-ci prend place dans un symposium, le texte devra parvenir aux organisateurs le 30 novembre au plus tard.

Membres du Comité scientifique
Martine Abdallah-Pretceille (Paris III et Paris VIII)
Nathalie Auger (Montpellier III)
Marie-José Barbot (Lille III, ancienne présidente de l'ASDIFLE)
Jean Binon (Katholiek Universiteit Leuven)
Luc Collès (UCL, CEDILL)
Cecilia Condei (Université de Craiova)
Dany Crutzen (Université de Liège)
Jean-Pierre Cuq (Université de Provence, président de l'ASDIFLE)
Jean-Marc Defays (Université de Liège)
Jean-Louis Dufays (UCL, CEDILL)
Michel Francard (UCL)
Jean Klein (UCL)
Monique Lebrun (Université du Québec à Montréal)
Vincent Louis (Université de Liège)
Silvia Lucchini (UCL, CEDILL)
Aphrodite Maravelaki (UCL, CEDILL et HENaC)
Jean-Maurice Rosier (Université libre de Bruxelles)
Françoise Tauzer-Sabatelli (Service culturel de l'Ambassade de France en Belgique)
Francine Thyrion (UCL, CEDILL)
Geneviève Zarate (INALCO et Paris III)

Membres du Comité d'organisation
Ioana Belu
Colette de Pierpont
Fiorella Flamini
Xavier Fontaine
Geneviève Geron
Hélène Lefèvre

Calendrier des opérations
Début février 2004 : appel à communications
30 mai 2004 : date limite de réception des propositions de communications
15 septembre 2004 : date limite de l'envoi des avis d'acceptation aux communicants dont les propositions ont été retenues
30 novembre 2004 : date limite des textes devant être discutés en symposium
1er janvier 2005 : date limite d'inscription



Torna alla pagina principale

Ritorna alla Barra di Navigazione