Versione stampabile

Alberto BRAMATI

Présentation de la journée

Dossier

Les professions de l’écriture. Autour de Laurent Mauvignier

Sous la direction de Alberto Bramati (Università degli Studi de Milan)

alberto.bramati@unimi.it

La Journée d’études Les professions de l’écriture: écrivain, éditeur, traducteur, critique littéraire, que nous avons organisée le 9 mars 2009 au Polo di Mediazione de l’Università degli Studi de Milan, visait à faire mieux connaître le travail réel de quatre professionnels de l’écriture, dont l’activité est centrée sur l’objet livre. À l’occasion de la publication de notre traduction en italien du deuxième roman de Laurent Mauvignier, Loin d’eux (Lontano da loro, Zandonai 2009), nous avons invité Laurent Mauvignier lui-même, Michel Bertrand, maître de conférences à l’Université de Provence (Aix-Marseille) et spécialiste du roman français contemporain, et Giusi Drago, rédactrice chez Zandonai, avec qui nous avons effectué la révision aussi bien de notre traduction de Loin d’eux, que de notre traduction d’Apprendre à finir parue l’année précédente (La camera bianca, Zandonai 2008).

La Journée était divisée en deux parties : nous avons commencé par un long entretien avec Laurent Mauvignier qui nous a décrit ses relations avec son éditeur français, les Éditions de Minuit (La relation d’un écrivain avec son éditeur). Ensuite, Michel Bertrand a pris la relève, en nous décrivant comment un critique littéraire qui enseigne à l’université peut exploiter dans ses cours les thèmes développés dans les romans d’un auteur tel que Mauvignier (Apprendre à finir : apport pour la représentation de la jalousie dans le roman contemporain).

La séance de l’après-midi a commencé par notre intervention Le traducteur entre « trois feux » : texte source / langue cible / marché éditorial, visant à mettre en évidence les exigences contradictoires qui caractérisent le travail d’un traducteur : le respect du texte source, écrit dans une langue étrangère, les règles de la langue cible et les conditions prévues dans le contrat avec un éditeur italien. Ensuite, Giusi Drago a présenté le travail du réviseur, figure professionnelle essentielle dans la production de l’objet livre, trop souvent laissée dans l’ombre (Il ruolo del revisore). Pour montrer, enfin, en quoi consiste concrètement le travail conjoint du réviseur et du traducteur sur le texte traduit, nous avons présenté avec Giusi Drago quelques extraits des deux premiers romans de Laurent Mauvignier, Loin d’eux et Apprendre à finir (Il rapporto tra traduttore e revisore. L’esempio delle traduzioni di Mauvignier).

Les textes qui suivent constituent la transcription des interventions faites par les participants à cette Journée. Chaque texte a été revu et corrigé par son auteur. Nous remercions le Comité scientifique de la revue Repères d’avoir accepté cette publication.

Alberto Bramati

Per citare questo articolo:

Alberto BRAMATI, Présentation de la journée, Repères DoRiF Traduction, médiation, interprétation - volet n.2 , DoRiF Università, Roma aot 2014, http://dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=165

Ritorna alla Barra di Navigazione