Versione stampabile

Suzanne FERNANDEZ

Organiser des «Journées pour le Français» au Centre de Langues de l'université: un exemple concret à Cagliari

Suzanne FERNANDEZ

Lectrice d’échange chargée de coopération universitaire
BCLA de l’Ambassade de France en Italie

suzanne.fernandez@france-italia.it

Mots-clefs: Centre linguistique, Journées pour le français, formation des enseignants, écriture créative

Parole-chiavi: Centro linguistico, formazione docenti, scrittura creativa

Keywords: Language Centre, Teacher Training, Creative Writing

Riassunto
Il Centro Linguistico di Ateneo dell’Università di Cagliari, che partecipa al programma europeo POR-FSE (fondo sociale europeo) ha organizzato per 2 anni l’unico evento di formazione dei docenti di francese sul territorio : le « Journées pour le français » in collaborazione con l’Alliance Française, il servizio culturale dell’Ambasciata di Francia e l’ente regionale per la didattica scolastica ANSAS. L’intento di questo intervento è di dare una testimonianza concreta su come organizzare praticamente un evento di questo tipo per creare una sinergia istituzionale a difesa del plurilinguismo e proporre una formazione qualificata ai docenti.

Abstract
The Center for Language at the University of Cagliari - part of the European program POR-FSE (European Social Fund) - organized for two years the only training course for teachers of French language in Sardinia: the «  Journées pour le français  », in collaboration with the Alliance française, the cultural service of the French embassy and the regional institution ANSAS. The present paper gives a concrete testimony of the organization of such training course in collaboration with the above mentioned institutions, with the aim of protecting multilinguism and offering a qualified training course to teachers.

1. Le CLA de l’Université de Cagliari

Alors que le français peu à peu disparaît des facultés non spécialistes, que les réformes menacent dans les lycées la seconde langue vivante, les CLA ont un rôle de plus en plus important à jouer et sont amenés à se développer. Ainsi, le CLA de l’Université de Cagliari ayant obtenu un POR-FSE, c’est-à-dire des financements du Fonds Social Européen, offre à l’ensemble des résidents sardes des cours gratuits d’arabe, de chinois, de russe, d’espagnol, d’allemand et de français, selon deux formules : des cours de français général de 100 heures, et des cours de préparation aux certifications (DELF et DFP) de 50 heures. Pour être activé, un cours nécessite l’inscription de 8 étudiants, et au maximum les classes accueillent 20 élèves. Ce programme constitue une bouffée d’air et un espoir, après plusieurs années où en raison du programme « Sardegna speaks english », seuls des cours d’anglais gratuits étaient proposés aux Sardes.

C’est également au CLA que les adultes et étudiants peuvent passer le DELF ou le DALF, le CLA étant lié à l’Alliance française de Cagliari, centre d’examen, par une convention: ainsi, les examens sont une occasion de collaboration entre les deux institutions, qui permet de renforcer les liens, et également de rendre plus claire l’offre des certifications à destination des étudiants qui fréquentent le CLA, notamment avant un départ pour un séjour Erasmus.

Parce que le CLA a pour vocation de favoriser le plurilinguisme, nous l’avons choisi comme lieu privilégié de formation également pour les professeurs; en ces temps difficiles pour l’enseignement du français, il paraît primordial de réunir toutes les forces et de multiplier les initiatives. C’est ainsi que l’Alliance française (www.alliancefrancaisecagliari.it), le LEND (linge e nuove didattica : http://www.lend.it/) et le CLA (http://cla.unica.it), avec le soutien du BCLA de l’Ambassade de France en Italie et le patronage de l’ANSAS (Agenzia Nazionale Sviluppo Autonomia Scolastica, ex-IRRE), proposent des « Journées pour le français »: journées de rencontre et de formation pour tous les professeurs de français en Sardaigne. Ces journées qui rencontrent un vif succès (presque une centaine de professeurs s’y rendent chaque année, à Cagliari et à Sassari) sont également l’occasion d’échanges entre les professeurs qui se sentent souvent isolés; les principaux éditeurs de FLE sont impliqués, ce qui permet également d’avoir accès à toutes les nouveautés éditoriales.

Plusieurs thèmes de formations sont retenus chaque année, qui tentent de suivre les demandes des enseignants, parmi lesquelles on retrouve surtout l’utilisation des nouvelles technologies, du laboratoire et des Tableaux Blancs Interactifs (TBI) notamment, de plus en plus présents dans les écoles, la préparation aux certifications DELF, et la recherche de toute activité qui permette de motiver les élèves, d’étudier par exemple, la grammaire, autrement. Notons que le CLA, contrairement aux facultés, est très bien équipé, notamment de TBI et de laboratoires avec une bonne connexion internet.

2. Programme des Journées pour le français organisées au CLA en février 2010

2.1 Ouverture officielle

Prof.ssa Franca Ortu, représentante du CLA

Prof. Andrea Dore, Consul honoraire de France à Cagliari

Prof.ssa Monica Murgia, Presidente de l’Alliance française d’ Cagliari

Prof.ssa Carmela Marongiu, représentante du LEND (Lingue e Nuove Didattiche)

Prof.ssa Caterina Carlini, représentante dell’ANSAS (Agenzia Nazionale Sviluppo Autonomia Scolastica)

Dott.ssa Suzanne Fernandez, chargée de coopération pour le Bureau Culturel et Linguistique de l’Ambassade de France en Italie

2.2. La parole aux éditeurs

Wendy Saccard (E.L.I / Didier)
Carine Aubin (Clé international)
Régine Boutégège, auteur de A vrai dire et Francofolie (Cideb / De Agostini Scuola)

2.3 Les ateliers

Les enseignants se partagent en petits groupes autour d'activités où ils ont l'occasion d'interagir. Les ateliers de 2 heures chacun sont répétés matin et après-midi.

b:par1]Atelier A – Pierre GERICKE (Académie de Reims): « Préparer les élèves au DELF tout en enseignant le français ? Non seulement c’est possible, mais c’est ce que l’on vous demandera demain ! »

Il s’agira de faire le point sur l'évolution de l'enseignement des langues, du français en l'occurrence, sous la pression du Cadre Européen Commun de Référence et de la dynamique qu'il a engendrée. La nécessaire évolution des pratiques, que l'on retrouve dans l'évaluation des certifications étrangères : causes et conséquences d'un espace européen scolaire et universitaire qui se construit. Cela met en jeu toute la réflexion actuelle sur l'évaluation en langue, et donc sur la façon d'enseigner ces langues. 

Atelier B – Caterina CARLINI (ANSAS): « L’intégration du tableau blanc interactif (TBI) en classe de français à travers un exemple didactique : le film Avatar ».

A partir du développement d’une séquence pédagogique qui intègre le TBI, on verra quel peut être son impact dans l’enseignement et dans l’apprentissage du français et on discutera de son potentiel dans la pratique quotidienne en classe.

Atelier C – Jean-Marc DEFAYS (Université de Liège): « Pour de nouvelles approches de la grammaire »

Cet atelier permettra d'abord de faire le point sur les différentes conceptions et explications (linguistiques, psycholinguistiques, sociolinguistiques, didactiques) de la grammaire. On verra ensuite que la question n'est plus de savoir s'il faut “faire de la grammaire” ou non en classe de langue, mais de savoir comment en faire, en articulant apprentissage et enseignement d'une part, langue et communication d'autre part. Les positions des didacticiens à ce propos ne sont plus aussi radicales qu'auparavant, et le parti pris de la variété et de la combinaison des approches est actuellement recommandé.

2.4. Les intervenants

Jean-Marc Defays

Professeur de didactique du français langue étrangère à l'Université de Liège, directeur de l'Institut Supérieur des Langues Vivantes de la même université, auteur1 notamment de Le français langue étrangère et seconde, Enseignement et apprentissage, Éditions Pierre Mardaga, 2003. Il a été professeur invité à l'Université de Sassari de janvier à juillet 2004.
 

Pierre Gericke

Agrégé d'allemand, enseignant, auteur de manuels d'allemand puis formateur dans l'Académie de Reims, il s'est intéressé à l'évolution des pratiques d'enseignement des langues. Attaché de coopération pour le français à l'Institut Français de Düsseldorf et au Centre Culturel français de Milan de 2001 à 2009, il est actuellement Inspecteur d'Académie-Inspecteur Pédagogique Régional dans l'Académie de Reims.

Caterina Carlini

Chercheuse auprès de l’ANSAS (Agenzia Nazionale per lo Sviluppo dell’Autonomia Scolastica, ex IRRE Sardegna ( Istituto Regionale Ricerca Educativa). Auteure d’une intervention sur “Progettare la dimensione europea attraverso il programma LLP“.

Ces exemples de brèves présentations biographiques des intervenants indiquent comment ces journées sont l’occasion de donner une dimension européenne à la formation des enseignants de français et d'entretenir véritablement un réseau entre l’université, l’école et les institutions territoriales, en tissant les liens créés par la mobilité de experts.

3. Programme des Journées pour le français organisées en Sardaigne en février 2011

Ces journées ont été organisées dans deux lycées : le lycée classique D.A. Azuni de Sassari et le lycée hôtelier IPSAR « A. Gramsci » de Monserrato. Ce choix d’un lycée hôtelier a été fait car nous voulions impliquer les élèves dans la préparation d’un déjeuner : ce sont les élèves qui ont préparé la salle de restaurant du lycée, concocté un excellent repas, servi les enseignants en parlant uniquement en français! Ils se sont rendu compte à cette occasion que les francophones existent réellement et qu’il est utile de posséder de bonnes compétences pour parler avec eux dans une situation professionnelle : espérons qu’ils auront été motivés pour étudier davantage afin que le français puisse être un atout professionnel opératif.

Le programme a suivi la même voie qu’en 2010 : après l’ouverture par les figures officielles, nous avons donné la parole à Carine Aubin, représentante de Clé international, puis mis en place deux ateliers en parallèle :

b:par1]- Mathieu WEEGER (Attaché de coopération pour le français, BCLA - Ambassade de France en Italie, Roma) : « Préparer les élèves au niveau B1 »

Il s’agira de revoir d'abord les descripteurs du niveau B1, en relation avec les niveaux A2 et B2 du CECRL. Puis, à partir des épreuves du Delf, les participants seront invités à concevoir des sujets et des activités leur permettant de préparer leurs élèves. Enfin, nous proposerons une sitographie adaptée au niveau B1 et offrant de nombreuses pistes pédagogiques.

- Suzanne FERNANDEZ (Lectrice d’échange et Enseignante à la Faculté de Sciences Politiques, Université de Cagliari) : « Les vertus créatives de l’écriture à contrainte »

Cet atelier propose de découvrir les vertus créatrices de l'écriture sous contraintes. Il s'agit de développer, dans le contexte scolaire, une pratique d'écriture collective dans laquelle le résultat compte moins que le plaisir du déroulement de l'activité et l'apprentissage linguistique qui en découle. En effet, l'atelier d'écriture ne vise pas à former des apprentis écrivains, mais simplement à montrer que tout le monde peut écrire en y prenant du plaisir. L'écriture permet également de travailler efficacement la grammaire, l'orthographe et la conjugaison.

On proposera en annexe un échantillon d'activités et de consignes à utiliser en classe, mais également une mise en perspective, destinée à expliquer l'origine de ces activités et à en montrer l'intérêt.

4. Le budget

Organiser les journées pour le français dans 2 villes d’une même région revient environ à 1000 euros. Le budget principal consiste à payer le transport et le séjour d’un intervenant extérieur, de préférence français. Nous essayons chaque année de proposer deux ou trois ateliers : l’un d’entre eux animé par l’expert, et les autres animés par nos ressources locales (lecteurs d’échange, attachés de coopération pour le français de l’Ambassade, enseignants du LEND ou de l’ANSAS, formateurs locaux) qui ne demandent généralement pas à être payés pour leur intervention.

Voici un exemple de budget :

Tableau 1

OBJET

DÉPENSES

Voyage en avion France-Sardaigne expert

235 €

Frais d’expertise (8 heures d’atelier)

220 €

Frais déplacement ville - aéroport

50 €

Frais déplacement Cagliari - Sassari

70 €

Frais de repas expert

150 €

Frais de logement en B&B (3 nuitées)

120 €

Photocopies et matériel didactique

100 €

TOTAL

945 €

5. Le bilan

À la fin des journées, des questionnaires d’évaluations sont remplis par les professeurs participants, qui témoignent de leur satisfaction globale. Les professeurs apprécient particulièrement de pouvoir échanger avec leurs collègues et de pouvoir avoir accès à une formation continue. En ce qui concerne l’enseignement du français, ces journées sont le seul rendez-vous didactique de l’année.

Voici un bilan des questionnaires de la journée 2011 :

Fig. 1. Evaluation de la Journé

6. Un exemple didactique : les vertus créatives de l’écriture à contraintes

Nous reproduisons ici un exemple de fiche pédagogique en soutien des laboratoires qui permettent aussi bien de développer la créativité des enseignants entre eux, que de les armer pour proposer des activités où le français se lie à des dimensions ludiques et poétiques.

Tableau 2

AVEC
ON PROPOSE L'ACTIVITE D'ECRITURE SUIVANTE:
TEXTE SUPPORT
Un nom propre


Ecrire son prénom en capitales et associer à chaque lettre un nom en français, puis de se présenter aux autres comme si c’était sa carte d’identité.
Variante : acrostiche. Ecrire un poème avec la contrainte suivante : la première lettre de chaque vers est une lettre de son prénom, qui peut se lire verticalement.


Apollinaire, Poèmes à Lou
Un nom de chose
Tirer un mot au sort ou le saisir au vol dans la classe.
Montrer comment on peut le déployer, à partir de sa définition dans le dictionnaire monolingue, de son étymologie, des proverbes qui lui sont associés, des acceptions de sens secondaires etc.
Un texte de Francis Ponge
Le Verre d’eau, la Pomme de terre, le Pain
Appui: un dictionnaire monolingue
Un groupe nominal


À partir d’un nom, former un groupe nominal de toutes les manières possibles (subordonnée relative, adjectif,…).
M. Leiris, Images de marque
Question / Réponse (définir)


Ecrire sur deux petits papiers une question (qu’est-ce que...?) et sa réponse (C’est + groupe nominal) sur une matrice définitionnelle que l’on inscrit au tableau. Créer deux pioches, l’une avec les questions, l’autre avec les réponses, et procéder à la lecture des tirages au sort.
Variante:
Pourquoi...? Parce que...


Variante plus intéressante qui permet d’allier créativité, surprise, et appropriation de structures syntaxiques (cause, but, conséquence…).
Une liste
Faire des inventaires :


- ce que j’ai mangé depuis un mois
- tous les endroits où j’ai dormi
- ce que j’aime à l’école, ce que je n’aime pas
- mes petites manies (vérifier le gaz, les papiers, contrôler les mails...)
- ce que je voudrais faire avant de mourir
- les choses qui ont un aspect sale, les choses qui ne font que passer

J. Prévert, Inventaire
Georges Perec, Je me souviens
Roland Barthes, Roland Barthes par Roland Barthes, « J’aime / Je n’aime pas »
Boris Vian, Je voudrais pas crever
George Perec, Cinquante choses que j'aimerais faire avant de mourir
Sei Shonagon, Notes de chevet
Une photo


Raconter ce qui s’est passé:

- pour en arriver là ?

- à partir de là ?

Décrire:

- ce qui se passe hors-champ

- sans dire certains mots (« photo-tabou »)

Donner le « punctum » et le « studium » d’une photo.


Roland Barthes, La Chambre claire
deux photos


Raconter l’histoire qui mène de la photo 1 (départ) à la photo 2 (arrivée), puis donner un titre à leur histoire.
On peut donner une consigne de ton (drôle, mystérieux, pathétique) ou le laisser choisir.


Exercices de style de Queneau
Un animal


Faire le portrait d’un animal.
Jules Renard, Histoires naturelles
A. Vialatte, Bestiaire (le loup)
Description / caricature
Ecrire une caricature en utilisant l’emphase, les hyperboles et les comparaisons.
Proust, description de M. d’Argencourt, À la recherche du temps perdu
San Antonio, description de Bérurier, En peignant la girafe
Un poème


Ecrire un autre poème en remplaçant tous les adjectifs, tous les noms, et tous les verbes d’un poème donné par leur contraire.
Un sonnet de Baudelaire
Un blason


Distribuer la matrice d’un blason transformée en texte à trous.
Blasons du XVIème siècle
Des mots donnés
(rallye)
Ecrire un texte en intégrant entre 5 et 10 mots – cf les « dix mots de la rencontre » -, ce qui correspond à un logo-rallye.


10 mots de la francophonie
Deux dés
On demande aux élèves de tirer les dés : si les dés indiquent 6 et 3, cela signifie qu’on doit leur demander d’écrire une phrase de six mots comptant chacun 3 lettres etc., ou une phrase de 6 mots comptant 3 verbes etc.


Poème collectif
(de l’écrit à l’oral)


Par groupe de 4, choisir 15 mots qui évoquent la nature. Les écrire sur un petit carton blanc. Sur trois ou quatre petits cartons d’une autre couleur, écrire 2 ou 3 pronoms personnels au choix (toi, moi, nous, vous, elle…). Disposer les petits papiers sur la table, de façon à créer du sens, à rimer… selon l’imagination du groupe.
Lire la production pour la classe.
Les charités d’Alcippe
de M. Yourcenar

Toi le frelon et moi la rose

Toi l'écume et moi le rocher

Dans l'étrange métamorphose

Toi le phénix et moi le bûcher

7. Conclusion

Ainsi, les « Journées pour le français » sont des rencontres importantes qui permettent de se rencontrer et de confronter ses expériences pédagogiques. En Sardaigne, le CLA de l’Université, mais aussi des lycées, ont volontiers prêté leurs salles afin que cet échange ait lieu, et que les enseignants de français, en cette dure période, puissent continuer à être formés et à se soutenir. Enfin, les Journées pour le français sont une occasion de collaboration entre des partenaires : Alliances françaises, LEND, Ambassade, ANSAS, Université, CLA, qui permet de solidifier les liens et lutter plus efficacement pour la défense du plurilinguisme.

REFERENCES

Site de référence en Italie pour les Journées pour le français

http://www.alliancefr.it/spip.php?rubrique46

Profil du lecteur d’échange universitaire au BCLA :

http://www.fabula.org/actualites/poste-de-lecteur-d-echange-universite-de-bologne_45863.php

http://www.education.gouv.fr/bo/2007/19/MENC0701015V.htm

Site du Programma Operativo Regionale del Fondo Sociale Europeo per la Regione della Sardegna :

http://www.regione.sardegna.it/j/v/17?v=9&s=1&nodesc=2&na=1&c=4755&n=10&nohr=1&esp=1

http://www.irresardegna.eu/doc/2010/05/Progettare-la-dimensione-europea-attraverso-LLP.pdf

Sur l’écriture à contrainte, le site de l’OULIPO, Ouvroir de Littérature Potentielle :

http://www.oulipo.net/contraintes

1

DEFAYS, Pierre, Le français langue étrangère et seconde, Enseignement et apprentissage, Sprimont, Éditions Pierre Mardaga, 2003

DEFAYS, Pierre, « Heurs et malheurs de la grammaire en didactique des langues étrangères: redéfinitions, restructurations, réorientations», in Gram-R. Etudes de linguistique française, Bruxelles, PeterLang, 2010. http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/37042

Per citare questo articolo:

Suzanne FERNANDEZ, Organiser des «Journées pour le Français» au Centre de Langues de l'université: un exemple concret à Cagliari, Repères DoRiF n. 1 - juillet 2012 - Le français dans le contexte plurilingue des Centres Linguistiques Universitaires italiens, DoRiF Università, Roma juillet 2012, http://dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=13

Ritorna alla Barra di Navigazione