Gruppi di ricerca Do.Ri.F.

Traductologie et anthropologie des savoirs

Do.Ri.f
Traductologie
Responsable du groupe :
Antonio Lavieri
Università di Palermo
antonio.lavieri@unipa.it

Titre : Les états de la traductologie, ou la traduction dans tous ses états

Mots clés : Traductologie, pratiques discursives, anthropologie du langage, épistémologie des sciences humaines et sociales


Présentation du groupe

D’un point de vue métalinguistique, les études actuelles sur la traduction n’arrivent pas toujours à s’émanciper du mimétisme les rattachant à l’épistémologie du modèle communicationnel et aux pratiques analytiques de la linguistique contrastive, tant il est vrai que la traductologie tend encore à définir la traduction par son rapport d’équivalence – linguistique, stylistique, sémantique, formelle, pragmatique, fonctionnelle... – au texte-source. Or, la traductologie est une activité critique qui demande une théorisation des expériences dépassant les limitations disciplinaires, et nous incitant à l’intégration de différentes perspectives. En ce sens, la traductologie concerne l'action (les pratiques), la production de connaissances (les théories) et la production subjective et collective du sens (la production et l’interprétation du sens comme pratiques discursives et performatives).
Par-delà l'illusion contrastiviste et en direction d'une approche discursive à la construction interlinguistique et interculturelle du sens, nous pourrions envisager six sous-groupes de réflexion :

1. Les pratiques discursives de la traductologie : problèmes, méthodes, métalangages
Travaux portant sur le problème de l’efficacité épistémique et de la valeur heuristique des concepts traductologiques (équivalence, fidélité, original…) et des stéréotypes idéologiques et traductifs connexes non pas de manière générale et abstraite, mais de façon concrète et empirique à partir d’un objet d’étude, de sa problématisation et de l’ancrage socio-historique (discursif, interculturel, transnational) des catégories qui les façonnent.

2. Traductologie savante et imaginaires du traduire
Comment « l’imaginaire du traduire » [Lavieri 2007] – les représentations non savantes, littéraires, artistiques et plus largement fictionnelles de la traduction – intervient dans la réélaboration socio-symbolique des pratiques traduisantes ? D'une part, les représentations non savantes de la traduction tiennent leur place, aussi étendue que celle des phénomènes sociaux, culturels et institutionnels auxquels elles participent; de l'autre, il s'agira de conduire des études sur la dimension constitutive des pratiques traduisantes dans l'accomplissement des faits, des théories, des disciplines, des croyances, des connaissances et des identités sociales.

3. Traduction et genèse des idées dans les sciences humaines et sociales
Dans les sciences humaines et sociales la réflexion s'articule autour de la production de notions-clés qui circulent entre les différentes aires linguistiques et culturelles, transformées, manipulées et débattues dans les espaces épistémiques de la communauté scientifique. Les parcours sémantiques et les pratiques discursives tracés par le choix de traduction ont étés rarement interrogés dans les recherches sur la circulation des idées.

4. Traduction et multilinguisme dans la recherche ethnographique
Reléguée à une question pratique de méthode, ou assimilée aux techniques relevant du protocole d'interview dans le travail sur le terrain, la traduction n'a jamais joué un rôle central dans la réflexion sur les pratiques discursives des anthropologues. Mais pourtant, sans les transferts linguistiques et symboliques opérés par traduction, cette écriture d'un savoir et d'une altérité qu'est la pratique ethnographique ne pourrait pas voir le jour. Que font-ils l'anthropologue et l'ethnologue lorsqu'il traduisent ? Qu'est-ce qu'ils choisissent de traduire : un enoncé ? un concept ? un texte ? Comment les modalités de transcription de l'oral s'intègrent-elles aux pratiques tradusantes sur le terrain ? Quel est le rôle joué par les informateurs ? Comment les différentes traductions et des traductions différentes peuvent agir sur la construction heuristique d'une altérité ?

5. Histoire des traductions et pratiques de l'édition
L’histoire culturelle des pratiques traduisantes constitue un espace de renouvellement prometteur pour la mise en oeuvre de travaux empiriques qui puissent légitimement convaincre de la pertinence et de la valeur heuristique d’études en termes de contenus et d’imaginaire social sans, pour autant, négliger les conditions et les contraintes matérielles qui pèsent sur la production ou l’usage social des traductions. La question de la réception – point épineux de la recherche en histoire culturelle – peut trouver dans la traduction une modalité d’analyse des formes d’appropriation et d’usage des productions symboliques.

6. Traductologie et didactiques des langues
En matière de formation, la tâche de la traductologie n'est sans doute pas celle de se cantonner à la traduction pédagogique – entendue comme une méthode d’enseignement des langues se situant au niveau des correspondances linguistiques – ou à la pédagogie de la traduction, visant, quant à elle, à instaurer une méthode qui rendrait justice à l’original par la création d’équivalences terminologues et sémantiques... Dans la réalité des pratiques traduisantes – de la traduction professionnelle à la traduction littéraire, de la « traduction des œuvres » [Berman] jusqu'à ce que Ladmiral a proposé d’appeler « traduction traductionnelle » – , le rapport entre théorie et pratique est toujours un rapport réflexif qui déjoue les fictions interlinguistiques des classes de langue. Nous pourrions, pour l'instant, privilégier deux aspects :a) Penser par la traduction/repenser la traduction en classe de langue : stratégies traductologiques et pratiques du sens ; b) Théories, méthodes et outils pour le dévéloppement des compétences métalinguistiques chez l'apprenant traducteur.



Bibliographie sommaire

Baker, Mona (a cura di), Routledge Encyclopedia of Translation Studies, London & New York : Routledge, 1998.
Benveniste, E., Problèmes de linguistique générale, t.1, Paris : Gallimard, 1966.
Berman, A., « La traduction et ses discours », Meta, Vol. XXXIV, n. 4, 1989, pp. 672-679.
Berman, A., La traduction et la lettre ou l’auberge du lointain, Paris : Seuil, 1999 [1985].
Berman, A., Pour une critique des traductions : John Donne, Paris : Gallimard, 1995.
Bettini, M., Vertere. Un’antropologia della traduzione nella cultura antica, Torino : Einaudi, 2012.
Borutti, S:, Heidmann, U., La Babele in cui viviamo. Traduzioni, riscritture, culture, Torino, Bollati Boringhieri, 2012.
Cassin, B. (a cura di), Vocabulaire européen des philosophies : Dictionnaire des intraduisibles, Paris : Seuil/Le Robert, 2004.
Delisle, J. (a cura di), Terminologie de la traduction, Amsterdam-Philadelphia : Benjamins, 1999.
Deslile, J., L’enseignement pratique de la traduction, Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa, 2005.
Elefante, C., Traduzione e paratesto, Bologna : Bononia U. P., 2013.
Fusco, F., La traduttologia: concetti e termini, Udine : Forum, 2006.
Gambier, Y., « Y a-t-il place pour une socio-traductologie ? », M. Wolf, A. Fukari (a cura di), Constructing a Sociology of Translation, Amsterdam-Philadelphia : Benjamins, 2007, pp. 205-218.
Hermans, T., Tre saggi sul tradurre, a cura di A. Savona, Modena : Mucchi, 2013.
Kaindl, K., Spitzl, K. (a cura di), Transfiction. research into the realitis of translation fiction, Amsterdam/Philadelphia : Benjamins, 2014.
Ladmiral, J.-R., Traduire. Théorèmes pour la traduction, Paris : Gallimard 1994 [1979].
Ladmiral, J.-R., Della traduzione. Dall’estetica all’epistemologia, textes réunis et présentés par A. Lavieri, Modena : Mucchi, 2009.
Laplantine, F. « L’ethnologue, le traducteur et l’écrivain », Meta, Vol. XL, n. 3, 1995, pp. 497-507.
Lavieri, A. (a cura di), La traduzione fra filosofia e letteratura/La traduction entre philposophie et littérature, Torino-Paris : L’Harmattan Italia/L’Harmattan, 2004.
Lavieri, A., Esthétique et poétiques du traduire, Modena : Mucchi, 2005.
Lavieri, A., « Mises en scène du traduire. Quand la fiction pense la traduction », in Transalpina, n. 9 [La traduction littéraire. Des aspects théoriques aux analyses textuelles, a cura di V. Agostini-Ouafi e A.-R. Hermetet], Presses universitaires de Caen, 2006, pp. 87-101.
Lavieri, A., « Pour une archéologie sémantique du traduire. Sherlock Holmes, l’erreur et la cohérence des univers narratifs », in M. Lorgnet (a cura di), Procédures en traduction. Pour une analyse différentielle de l’erreur, Torino-Paris : L’Harmattan Italia-L’Harmattan, 2006, pp. 119-137.
Lavieri, A., Translatio in fabula. La letteratura come pratica teorica del tradurre, pref. di J.-R. Ladmiral, Roma : Editori Riuniti, 2007.
Lavieri, A., « Homo translator. Notes pour une anthropologie comparative de la traduction », in Translatio in fabula. Enjeux d'une rencontre entre fictions et traductions, a cura di S. Klimis, I. Ost e S.Vanasten, Bruxelles : Facultés universitaires Saint-Louis, 2010, pp. 117-127.
Lavieri, A., «Il canone della traduzione. Modelli, tradizioni e pratiche culturali», in R. Messori (a cura di), Fra estetica, poetica e retorica. In memoria di Emilio Mattioli, Modena, Mucchi, 2012, pp. 217-226.
Le Blanc. C., Le complexe d'Hermès. Regards philosophiques sur la traduction, Ottawa : Presses de l'université d'Ottawa, 2009.
Londei, D., Santone, L. (a cura di), Entre linguistique et anthropologie. Observations de terrain, modèles d’analyse et expériences d’écriture, Berne : Peter Lang, 2013.
Lorenzi, F. (a cura di), DLM. Dizionario generale plurilingue del Lessico Metalinguistico, Roma: Il Calamo, 2002.
Maranhāo, T., Streck, B. (a cura di), Translation and ethnography. The Anthropological Challenge of Intercultural Understanding, Tucson : The University of Arizona Press, 2003.
Meschonnic, H., Pour la poétique II. Epistémologie de l’écriture, Poétique de la traduction, Paris: Gallimard, 1973.
Meschonnic, H., Critique du rythme. Anthropologie historique du langage, Lagrasse : Verdier, 1982.
Meschonnic, H., Poétique du traduire, Lagrasse : Verdier, 1999.
Peeters, J. (a cura di), Traduction et communautés, Arras : Artois Presses Université, 2010.
Prete, A., All'ombra dell'altra lingua. Per una poetica della traduzione, Torino : Bollati Boringhieri, 2011.
Ricœur, P., Sur la traduction, Paris : Bayard, 2004.
Risterucci-Roudnicky, D., Introduction à l’analyse des œuvres traduites, Paris : A. Colin, 2008.
Saussure, Ecrits de linguistique générale, Paris : Gallimard, 2002.
Venuti, L., The Scandals of Translation. Towards an ethics of difference, London-New York : Routledge, 1998.






Torna alla lista dei gruppi

Ritorna alla Barra di Navigazione